Les parcours

Participer à L’Alsacienne, c’est se lancer dans un sacré défi : celui d’engager une succession d’ascensions inédites pour un plaisir intense au cœur du Massif des Vosges.

Le caractère exigeant qu’impose chaque tracé de l’épreuve nécessite une préparation adaptée. Tous les parcours sont difficiles. L’Alsacienne est un pur moment de bonheur ou … un véritable chemin de croix !

Une préparation adaptée est indispensable pour s’engager dans de bonnes conditions à cette épreuve classée parmi les plus difficiles de France. Soyez les bienvenus dans ce Massif aux milles facettes !

 

La porte d’entrée des cyclosportives de montagne

L’Audacieuse traverse les plus beaux paysages du Massif des Vosges. Cette magnifique boucle est une invitation à la découverte du cyclosport.

Dès le quatrième kilomètre, la montée ombragée du Vieil Armand nous fait entrer dans le vif du sujet. En débouché de forêt, la vue panoramique est extraordinaire et se prolonge durant l’ascension du Grand-Ballon.

La route vers le Markstein au cœur des chaumes fleuries et la descente vers le lac de Wildenstein permettent de récupérer avant de rejoindre la route des crêtes par le col du Bramont.

Ce parcours initiatique est magique !

Pour les amateurs de montées condensées

L’Intrépide est un concentré de montées et de descentes empruntant de véritables routes de montagne. Ce parcours offre aux grimpeurs la possibilité d’exprimer pleinement leurs qualités.

Après l’ascension du Grand-Ballon, la montée roulante et forestière du col du Firstplan précède les difficultés de ce parcours. À Wasserbourg, la pente se redresse au fur et à mesure que le paysage s’ouvre.

Entre les fermes-auberges, la route étroite conduit au col du Petit-Ballon, puis à Sondernach au pied du difficile col du Platzerwasel. Sur les crêtes, le panorama à 360 degrés est alors une véritable récompense !

Taillée pour les experts du cyclosport

L’Indomptable est l’exceptionnel défi du Massif des Vosges. Après quelques 100 kilomètres d’une mise en jambes passant notamment par le Grand-Ballon, les difficultés à suivre prennent une toute autre dimension.

L’enchaînement des cols du Firstplan, du Petit-Ballon et du Platzerwasel, soit 1500 mètres de dénivelé en 40 kilomètres, entamera les réserves physiques et mentales. Il faudra en garder un petit peu sous la pédale pour les derniers 1500 mètres à 11% qui mènent au Molkenrain et pouvoir dire : «Je l’ai fait !».

BARRIERE HORAIRE : Les cyclistes se présentant au Markstein km 72 au-delà de 11H15, seront dirigés et classés sur L’AUDACIEUSE 94km, ce qui leur assurera de meilleures conditions pour rejoindre l’arrivée.